Les Petits théâtres de papier

Publiée le 16/décembre/2013

Le musée Roybet Fould possède un fonds important de décors de petits théâtres. Ils constituent une approche de l'évolution de la société au cours du XIXème siècle. Ils sont la mise en abyme de l'histoire du grand théâtre (scène, décors, jeux d'acteur, censure, art du divertissement public ou privé). Au début du XIXème siècle, les théâtres miniatures de papier apparaissent dans toute l'Europe. Ils s'inscrivent dans la longue histoire des spectacles. Elaborés à partir d'images à découper, ils témoignent à la fois des évolutions scénographiques et des recherches optiques qui préfigurent les inventions du XXème siècle dans ce domaine.
Les petits théâtres de papier du musée Roybet Fould appartiennent à la tradition imagière de l'est de la France : Epinal, Nancy et Metz. Apparue vers 1840, cette production puise ses modèles dans les créations des éditeurs parisiens. Fondée en 1796 à Epinal, l'imagerie Pellerin tient une place centrale dans la diffusion des théâtres miniatures. Jean-Charles Pellerin propose des éditions ordinaires à grand tirage ainsi que des éditions de luxe, enrichies de dorures. Les décors archétypaux permettent un large choix de textes et de mises en scène : place publique, salon, forêt, palais, marine, prison et chambre rustique… autant de propositions reprises par l'ensemble des éditeurs.
Les théâtres de papier se présentent comme des théâtres à l'italienne en miniature avec fonds et coulisses latérales, devanture et rideau. Les décors sont en noir et blanc ou colorisés à la main ou au pochoir par l'éditeur ou par l'acquéreur ; celui-ci découpera les planches à la maison puis les collera sur carton. Les spectateurs peuvent désormais venir découvrir ces petits « bijoux de papier » jusqu'au 6 janvier.

Contact presse

Anne Berrier – Responsable des relations presse
Tél. : 01 71 05 72 34
Courriel : a.berrier@ville-courbevoie.fr

Voir notre espace presse